Mars, et si on vous y emmenait?

Plus de 100 000 personnes ont postulé pour la mission hollandaise Mars-One, la première visant à coloniser Mars en 2022.

Un voyage prévu sans retour … sauf pour les lecteurs du magazine Réservé! Ce mois-ci encore nous avons voulu vous surprendre en étant les premiers … à vous envoyer sur Mars ! A vos scans, vous décollez dans 5, 4, 3, 2, 1… Décollage immédiat, profitez bien du voyage.

Depuis plus d’un siècle les scientifiques étudient la planète Mars, proche voisine de la Terre, espérant y trouver des traces de vie. Mais sous quelle forme ? Bonshommes verts, lichen ou bactéries ? Les spéculations vont bon train.

« Mars, sans les Martiens, est inexplicable. L’artificialité des canaux (d’eau) explique tout : donc les Martiens existent et la planète, quoique mourante, nourrit encore des êtres intelligents » (1900 – USA – Percival Lawrence Lowell, Homme d’affaire, mathématicien et astronome inspiré)

« Non seulement les plages vertes, mais aussi des surfaces grisâtres ou bleues, tournaient sous mes yeux au brun, au brun lilas ou même au carmin. C’étaient là, presque exactement, les couleurs des feuilles tombant des arbres en été et en automne dans nos latitudes. » (1924 – Eugene Antoniadi, Astronome et grand spécialiste de Mars)

« Je suis d’opinion que nous devons considérer la planète Mars comme un monde où la vie est en voie d’extinction. Les formes de végétation qui y mènent actuellement une existence incertaine sont vouées à la disparition dans un avenir peu éloigné » (1946 – USA – Harold Spencer-Jones Scientifique et astronome, assistant-chef à l’observatoire royale de Greenwitch)

« La question (de la vie sur Mars) serait résolue définitivement par les observations et expériences futures (…) Les progrès dans la conquête de l’espace ont permis d’entreprendre des démarches nouvelles qui permettront de tirer au clair cet ancien et si important problème » (1960 – Ex-URSS – Gavriil Tikhov Astronome biélorusse et pionnier de l’exobiologie)

Dans les années 1970, les sondes spatiales américaines brisèrent le rêve d’une vie Martienne. Certes, elles ont montré que la surface de Mars conservait les traces du passage de l’eau mais c’était il y a 3 ou 4 milliards d’années, quand la planète était plus chaude et plus humide. Mars ressemble à un désert absolu, sec et au froid sidéral. Les canaux observés sont une illusion collective. Les changements de formes et de couleurs constatés ne sont que des nuées de poussières soulevées par les tempêtes.

BONUS 

Et aujourd’hui?
Un demi-siècle plus tard la vérité semble révélée et scientifiquement prouvée : Il y a bien de l’eau sur Mars et de l’eau liquide ! Le pourquoi et le comment restent un mystère mais la présence d’eau liquide et hyper salée est avérée. Avec elle la question de l’existence de la vie sur Mars refait surface, malgré les conditions de vie extrême de cette planète. L’eau liquide n’est-il pas ce solvant miraculeux grâce auquel les molécules s’assemblent en édifices complexes ?

« Il y a, dans l’Univers deux planètes sur lesquelles l’eau coule : la Terre, et Mars. »

« Je ne m’attends pas à trouver de la vie dans (l’eau martienne). Mais cette eau peut laisser envisager qu’existent ailleurs des poches souterraines d’eau saumâtre dans lesquelles des micro-organismes auraient pu survivre après que Mars ait été privée de son eau de surface et, qui sait ? Peut-être jusqu’à aujourd’hui. »

« Sur Terre, nous avons découvert de la vie dans les endroits les plus inhospitaliers. Il faut avoir l’esprit le plus large possible quant à ce qu’on appelle un environnement habitable. » (2018 – Paris – Michel Cabane Professeur émérite à l’Université Pierre et Marie Curie – LATMOS (CNRS/IPSL))

Un rêve en entrainant un autre, un voyage habité sur Mars se devait d’être envisagé. En 2015 la NASA a publié un rapport sur la stratégie envisagée pour aboutir à une mission habitée sur le sol martien durant la décennie 2030. En 2016, Elon Musk a présenté son projet de mission habitée vers Mars lors d’une conférence au Mexique. Programmer une mission habitée sur Mars nécessitera bien les meilleurs scientifiques et les plus riches milliardaires. Un voyage de 6 à 9 mois sera nécessaire pour effectuer les 225 millions de km qui nous séparent de notre plus proche voisine. Pour y parvenir la NASA doit encore résoudre certaines questions. Pour ce faire elle a récemment envoyé la sonde Insight pour analyser la formation des planètes rocheuses dans notre système solaire (coût de cette mission : 993 millions de dollars). En 2020 elle compte envoyer un rover sur Mars pour étudier cette fois-ci l’habitabilité de l’environnement martien.

Categories: Home Innovation Voyage