Anaïs Vanel, 'Tout quitter' pour écrire, surfer et vivre ses rêves

Anaïs Vanel, autrefois éditrice de bande dessinée à Paris, décide de tout quitter. Elle nous raconte, au travers de son premier roman, comment elle a fuit sa vie parisienne pour tout reconstruire au plus près de la nature, au plus près d’elle-même.

Son roman, « Tout Quitter » est l’histoire d’une fille qui change de vie :

« Un jour, j’ai acheté un Berlingo. J’ai mis quelques cartons dans le coffre et je suis partie. J’ai pris la route comme ça. Après ma journée de boulot, comme on part en week-end. J’ai avalé les kilomètres, en écoutant King of the road, de Roger Miller. Et enfin. Les pins. Les dunes. Les embruns. L’appartement. J’ai éventré les cartons. Trouvé mon maillot de bain. Et je suis allée me jeter dans les vagues. »

Au rythme des saisons et des vagues de La Sud (Hossegor), la grande plage près de laquelle elle vient de s’installer, Anaïs retrouve les souvenirs qui habitent en elle. Devant l’étonnante simplicité des choses, au bout, il y a la réconciliation avec soi. Tout quitter, est-ce le retour au paradis fantasmé de l’enfance ?

Paris / Hossegor et maintenant Hossegor / Mexico, suivez son aventure nomade sur

Instagram : @anaisvanelanaisvanel

« Tout Quitter »
Edition Flammarion
Parution 25/09/2019
Prix : 18€
192 pages

Categories: Home Portrait