L’électro-stimulation,

déjà connue sous l’Antiquité et remise au goût du jour par de nombreux sportifs.

L’ électro-stimulation, déjà connue sous l’Antiquité et remise au goût du jour par de nombreux sportifs. Déjà sous l’Égypte ancienne ou la Rome Antique il était d’usage de soigner certains malades en les mettant au contact de poissons électriques. En 1855 un médecin français (le docteur Duchenne de Boulogne (1806–1875)) marque l’histoire avec un ouvrage médical par lequel il affirme que l’utilisation régulière de l’électrisation permet l’augmentation de la masse musculaire de ses patients. Avant lui de grand nom comme A. Volta (1745–1827) ont testé et cherché à prouver les vertus médicales de l’utilisation de l’électricité sur le corps humain dans un cadre médical et à des fins thérapeutiques.  

Quelques années plus tard, c’est aux États-Unis que les chercheurs se penchent pour la première fois sur l’utilisation de l’électricité pour améliorer les capacités physiques et sportives de la population et des athlètes américains.De nombreuses inventions voient le jour avec par exemple :

– la ceinture électro-thérapeutique, inventée en 1877 par John Hobbs qui sert à « revigorer le corps humain »,

– les haltères et massues électriques, inventées en 1883 par Williams Mc Ginnis pour «générer et transmettre un léger courant électrique à travers les muscles, simultanément avec leur exercice». 

Dans les années 1960-70, les progrès de l’électronique couplés au traitement informatique et la miniaturisation des dispositifs médicaux ouvrent la voie : l’âge d’or de l’électro-stimulation est arrivé. Et c’est en pleine Guerre Froide – dans un contexte d’espionnage et d’agent double – que les dirigeants du monde entier tremblèrent devant les résultats annoncés par le spécialiste soviétique (ex-URSS) Yakov Kotz. Ses découvertes sur l’utilisation de l’électro-stimulation lui auraient permis d’obtenir 40% de gain de force chez un adolescent. 

Nous sommes en 1970, en pleine guerre froide avec la volonté de créer le super soldat et de prouver la supériorité d’une nation par le biais des jeux de Munich qui auront lieu deux ans plus tard … cette annonce créa l’équivalent d’un buzz international et le branle-bas de combat était lancé pour que chaque nation puisse faire mieux que les autres et le prouver au monde entier. 

Lire la vidéo
Et aujourd’hui?

Utilisée depuis de nombreuses années par des sportifs de très haut niveau comme Usain Bolt (l’homme le plus rapide du monde), elle est aujourd’hui totalement ouverte au grand public qui s’y retrouve avec des résultats sportifs améliorés et surtout une technique sportive plus accessible à tous.

L’électro-stimulation présente en effet bien des avantages si elle est utilisée intelligemment. En complément d’une activité physique bien réelle – ou encore à des exercices de musculation, les électrodes, placées de manière stratégique pendant une séance de sport, peuvent travailler les fibres musculaires en surface et en profondeur. 

Certes les sportifs peuvent l’utiliser en complément de leurs entrainements classiques pour améliorer leurs performances, mais cette méthode est également très bonne pour aider à la rééducation après une blessure afin de stimuler les muscles sans faire de mouvements au niveau des articulations et risquer une rechute. Elle est aussi bien utile pour une personne âgée qui souhaite maintenir la forme sans trop d’efforts ou une jeune maman qui souhaite retrouver sa dynamique d’avant la grossesse. 

Bref, aujourd’hui l’électro-stimulation a fait ses preuves et sa technologie considérablement améliorée.

 
Categories: Sport