Chambre des Notaires de la Gironde, Les marchés de l’immobilier

Dans son dossier sur les marchés de l’immobilier, remis en 2019 par la Chambre des Notaires de Gironde, Maître Édouard Bentéjac, Président de la Chambre, indiquait que « le constat est simple et inédit : les trois plus fortes hausses mesurées dans 81 villes françaises sur un an concernent des communes de la métropole. Limitrophes de Bordeaux (+12,7%) les communes de Mérignac (+13,6%) et Pessac (+16,4%) ont vu leur prix exploser en 2018. »

Et sur la bassin d’Arcachon, qu’en est-il? 

Sur les 3 dernières années, les prix médians enregistrés sur le bassin d’Arcachon ont gagné 9% sur le collectif et 23% sur l’individuel. Cet écart s‘explique notamment par les évolutions annuelles enregistrées à fin octobre 2018 : sur le collectif les prix sont stables à 3 980 €, mais toujours en hausse, de près de 10%, sur l’individuel à 335 600 €. À Arcachon, les maisons se sont vendues pour un budget médian de
545 000 €, soit +14% sur un an.

Alors qu’elle tendait à augmenter ces dernières années, la durée de détention dans l’ancien des biens vendus diminue : la part des biens revendus dans les 5 ans a gagné 10 points sur un an sur le collectif (34%) et 5 points sur l’individuel (30%). En 2018, les appartements se sont revendus environ au bout de 9 ans et demi contre 11 ans et demi pour les maisons.

Chiffres clés & Prix Médians en Gironde : 

+ 1,2% la hausse sur 1 an du nombre d’appartements anciens vendus en Gironde

+ 9,7% la hausse sur 1 an du prix médian des maisons anciennes vendues dans le bassin d’Arcachon

3 260 €/m2 Appartements anciens
3 990 €/m2 Appartements neufs
242 400 € Maisons anciennes
110 €/m2 Terrains à bâtir

A retenir :

– La barre du million de transactions est franchie! 1 020 000 à fin juillet 2019 versus
953 000 l’année d’avant. 

– Une hausse des prix qui devrait se poursuivre au regard des « avant-contrats ». 

– Le nombre de biens disponibles n’augmente pas face à une demande en hausse constante.

 

Categories: Investissement