Comment se porte le marché?

Le cru 2017 de l’immobilier avait excité nos papilles, tant du côté des propriétaires qui ont vu le prix de leur bien augmenter comme jamais depuis 2007, que du côté des acquéreurs qui ont pu bénéficier d’un taux bancaire exceptionnellement bas. Le marché avait retrouvé son dynamisme d’avant 2007 avec presque un million de logements vendus d’après la Fédération Nationale de l’Immobilier (FNAIM).

2018 n’est pas tout à fait terminée mais on peut déjà constater que le marché de l’immobilier a été tout aussi intéressant. La hausse des prix au mètre carré fut néanmoins beaucoup plus stable avec une moyenne nationale de +2,8% selon l’Insee en 2018, et les taux de financement sont restés suffisamment bas pour attirer les acheteurs : 1,7% sur 20 ans pour les bons dossiers et moins de 2% pour les ménages solvables. En juin 2018 le nombre de transactions réalisées au cours des douze derniers mois est même plus élevé que celui observé un an plus tôt (953 000 contre 915 000).

Pour 2019
Les récentes analyses de la Banque Centrale Européenne et de la Banque de France rassurent les investisseurs que nous sommes – du moins à court terme – car il semble que la remontée des taux ne devrait intervenir que mi-2019.

Le marché de la transaction devrait donc continuer à bien se porter, les acquéreurs étant toujours à l’affut des bonnes affaires et les propriétaires vendeurs réalisant toujours de belles plus-values. Même si ces derniers sont autorisés par le loi à vendre (ou louer) un bien immobilier par leurs propres moyens, 68 % des transactions sont toujours conclues grâce à une agence immobilière.

Et les résidences secondaires ?
Spécifiques aux territoires attractifs d’un point de vue touristique, la France bat les records mondiaux avec 10% des Français qui déclarent posséder une résidence secondaire en France.

Categories: Investissement