Gstaad, luxe et authenticité au cœur d’une même station

Jouissant d’une renommée internationale, la prestigieuse Destination Gstaad est restée réellement alpine et attire les visiteurs grâce à son charme chic, son flegme anglais et ses traditions authentiques. Comme l’a formulé la légendaire actrice Julie Andrews (Mary Poppins de 1964) : « Gstaad is the last paradise in a crazy world ». La destination Gstaad offre une alternative au courant général de notre société qui tend vers « toujours plus en toujours moins de temps » par des possibilités d’activités très diversifiées qu’elle propose de pratiquer dans le calme et la sérénité.

En plus de Gstaad, la région compte 9 autres villages de chalets situés entre 1000 et 1400 mètres d’altitude : Saanen, Schönried, Saanenmöser, Zweisimmen, Lauenen, Turbach, Feutersoey, Gsteig et Abländschen. La légende raconte que Dieu aurait voulu se reposer un peu en créant le monde et c’est pourquoi l’empreinte de sa main a formé le Saanenland : les cinq doigts ont formé les vallées et Gstaad s’est développée au centre. Et l’on pense effectivement à des forces surnaturelles lorsque l’on aperçoit la beauté de la nature. Entre les montagnes et lacs, on trouve les intimes villages alpins et leurs chalets.

Ce sont les écoles internationales de la région qui ont posé la première pierre pour que Gstaad devienne une destination touristique traditionnelle et renommée. L’Institut le Rosey, qui depuis 1917 délocalise son campus à Gstaad pendant 10 semaines en hiver, la John F. Kennedy School à Saanen et la Gstaad International School dont les élèves, les parents, les professeurs, les proches et les amis sont devenus les ambassadeurs partout dans le monde.

Aujourd’hui la marque Gstaad signifie charme chic et luxe discret. Les célèbres visiteurs issus de familles royales, du cinéma, de l’art, du sport et de l’économie savent apprécier ces qualités. Mais malgré toute son élégance et sa classe, Gstaad est restée réellement alpine et authentique, fière de ses traditions. On y trouve toujours 200 exploitations agricoles, 80 alpages encore exploités et environ 7000 vaches. Les loisirs de toutes saisons attirent les visiteurs qui profitent également chaque année de plus de mille manifestations culturelles et sportives, avec notamment des évènements de renommée internationale.

Comme la 20ème édition des Sommets Musicaux de Gstaad qui vient de prendre fin et qui a décerné au pianiste français de 25 ans, Jean-Paul Gasparian, le Prix Thierry Scherz. Ce prix est parrainé par la FondationPro Scientia et Arte et Les Amis des Sommets Musicaux de Gstaad. Le Prix André Hoffmann a quant à lui été attribué à Aaron Pilsan pianiste autrichien de 25 ans.

gstaad.ch

Categories: Voyage