Les Hamptons sont-elles à New-York ce que le Bassin d’Arcachon est à Bordeaux ?

S

ituées au nord-est de l’île de Long Island  dans l’État de New York (États-Unis), les Hamptons comptent plusieurs villes et villages anciens réputés dans le monde pour être parmi les zones de villégiatures les plus prisées par l’élite américaine et spécialement par celle de New York. Avec ses petits villages de pêcheurs, ses plages, ses dunes et ses 45 km de côte, les Hamptons sont le rendez-vous balnéaire le plus huppé des États-Unis.

Originellement occupée par les indiens Algonquins et Shinnecocks, cette région fut colonisée par des immigrés venus d’Europe pour y cultiver la pomme de terre pour ensuite être découverte, au XXème siècle, par de riches familles qui décident d’y construire de grandes villas en bord de mer. 

La région attire et inspire. Elle voit passer des peintres célèbres comme Edward Hopper, Jackson Pollock et Lee Krasner, de Kooning, Mark Rothko, Franz Kline et Roy Lichtenstein (un des artistes les plus importants du mouvement pop art américain). 

Dans les années 1980, l’argent de Wall Street faisant de nombreuses nouvelles fortunes, les riches vacanciers américains continuent d’envahir les plages des Hamptons et d’y faire grimper le prix de l’immobilier. 

Après les années 2000, Montauk son petit village de pêcheurs de 4000 habitants l’hiver surtout connu pour son phare situé à l’extrémité de la péninsule, devient l’endroit à la mode. Apprécié depuis longtemps déjà par les surfeurs, de nombreuses stars, artistes, créateurs ou photographes de mode y installent leur résidence secondaire. 

Lire la vidéo

(Welcome to Westhampton Beach, New York – 91 East Productions)

Depuis 2000, les stars américaines défilent sur les plages des Hamptons tous les étés. East Hampton est l’endroit le plus recherché des grandes fortunes et Sagaponack devient vite le village le plus cher des États-Unis. Pour s’y rendre il y a l’embarras du choix mais pour éviter les embouteillages apocalyptiques du week-end, rien de tel que l’hydravion ou l’hélicoptère pour rejoindre New-York en seulement quelques dizaines de minutes. 

La saison se déroule essentiellement de mai à septembre avec un pic de visiteurs de la mi-juillet à la fin du mois d’août. Par contre les plages, toutes publiques, ne sont jamais surchargées grâce à un élitiste (vu le coût de l’immobilier) « permis de résident » qui seul autorise à se rendre sur les plages en voiture. 

Au delà d’un lieu de villégiature huppé, les Hamptons représentent un style de vie plutôt vintage, devenu mythique aux USA. Les richissimes vacanciers y organisent de nombreux évènements mondains, des fêtes et des galas de charité où les plus fortunés se retrouvent, en tenues chics et décontractées lors d’une partie de polo, sport équestre omniprésent dans cette région …. Un style de vie dont le stylise Ralph Lauren s’est directement inspiré pour créer son célèbre « polo ». 

Parmi les stars actuelles qui ont une maison dans les Hamptons, il y a Richard Gere ou Scarlett Johansson qui y ont fait l’acquisition d’une splendide demeure. Egalement Sarah Jessica Parker et Matthew Broderick qui y ont deux maisons, la première à la campagne en bord de mer et la seconde … de l’autre côté de la rue. Les célébrités vivent les unes à côté des autres, en bon voisinage.

Categories: Voyage